:: présentation ::

KOLAM PRODUCTIONS

Kolam Productions est une société de production indépendante, basée à Paris. Créée en 2003, Kolam Productions a produit 30 heures de documentaires de création.

Nous cherchons à défendre des regards personnels et originaux, portés sur les sociétés et les cultures du monde. Nos choix sont avant tout guidés par la sensibilité, l’authenticité et la sincérité du regard des auteurs et réalisateurs. Culture, arts, société, histoire, voyages, monde équestre, sont nos thèmes favoris.

En France, nos partenaires sont nombreux : Arte, Ciné +, Equidia, Planète, Voyage, KTO, la LCP, la Bibliothèque Nationale de France, MEDIA, CNC, Procirep & Angoa, DMDTS (Direction Musique Danse Théâtre, Spectacle de rue), DAPA (Direction Architecture et Patrimoine), SCAM (Société Civile des Auteurs Multimedia –“Brouillon d’un rêve”), CECI-Moulin d’Andé, CRRAV (Centre Régional de Ressources Audiovisuelles), et Région Poitou-Charentes

Nos documentaire sont largement distribués à l’étranger : Australie (SBS), Mexique (Canal 22, TV Unam), Espagne (Libertad TV, Cataluniya), Suède (Axess TV), Irlande (TG4), Pologne (CANAL+), Qatar (Al Jazeera, Universal Media), Russie (Art Media Group), Moyen Orient (Founoon Film Distribution), Roumanie (TVR), Viet Nam (ICP), Canada USA (Terra Terra Communication, Ciné Fête), Maroc (Berbère TV), et dans de bien d’autres pays via CFI et TV5.

Depuis ses débuts, Kolam est très ouvert sur l’international. Plus de 90% des 30 heures produites jusqu'à ce jour ont été tournées à l'étranger : Irlande, Suisse, Espagne, Belgique, Pologne, Russie, Kabardino-Balkarie, Maroc, Jordanie, Inde, Bangladesh, Philippines, Taïwan, Chine, Mexique et Argentine.

En juin 2006, Kolam a participé comme formateur, au programme d'écriture documentaire SMS (Summer Media Studio), en Lituanie. En 2007, Kolam a participé à la formation EURODOC destinée aux producteurs européens.

Kolam est présent dans les festivals et les marchés de documentaires dont le Sunny Side of the Doc (la Rochelle), Dragon Pitching Forum (Cracovie), IDFA (Amsterdam), DocEdge (Calcutta), Doc it (Trento), le Festival des Libertés (Bruxelles), le Festival international du film documentaire (Agadir), le Festival Traces de Vie (Clermont Ferrand), le Festival Pointdoc sur le internet, etc...

RESPONSABLE DES PROJETS : OLGA PRUD'HOMME FARGES

Après une classe d'hypokhâgne puis des études d'Histoire (Universités de Paris VII et Paris IV) et l'obtention d'un D.E.A sur "La presse quotidienne en Inde" à l'I.F.P. (Institut Française de Presse, Paris II), elle participe à plusieurs programmes de recherche archéologique (dont CNRS) au Bangladesh, Sri Lanka, en Inde, Italie et Israël. Pour mieux rendre compte de sa passion pour les cultures asiatiques, elle signe des reportages, notamment dans Le Monde et Libération. Elle écrit également des sujets historiques pour la télévision (Passé Simple M6). En parallèle, elle mène une étude de marché en Inde pour le groupe Marie-Claire.
Elle vient à la réalisation en 1997 avec 30 portraits d'enfants pour l'émission 1000 enfants vers l'an 2000 (films tournés en Indonésie, Inde, République Tchèque, Hongrie, Ouzbékistan et Kirghizie) diffusés sur France 2, et consolide sa formation au documentaire grâce aux Ateliers Varan où elle réalise Des Ventres Bavards (26'). Depuis, elle produit des documentaires pour le compte de Kolam.
Ses dernières réalisations sont : -Christiane Desroches Noblecourt, une passion égyptienne, 52'- collection EMPREINTES (prod : CDP - France 5 -2010), et -Les Héritiers Pasteur, 52’- (prod : Froggie’s - France 5 -2012).
Elle est aussi l'auteur de Rendez-vous à Paris, nouvelles littéraires et historiques (Rageot, 2009) et co-auteur de Rendez-vous à Venise (Rageot, 2005), d'un beau livre Écuries Extraordinaires (Rizzoli, New York, 2005) et de Du côté des filles (Louis Audibert, 2002).

L’ART DU KOLAM

Le Kolam est un art très ancien de l’Inde qui se transmet de mère en fille.
Le Kolam est un dessin aux motifs géométriques, ou floraux, réalisé sur le sol à l’entrée d’une maison. Le tracé s’effectue avec de la poudre de riz, d’un geste habile de la main.
Les femmes l’exécutent en l’honneur de la déesse Lakshmi, invitée ainsi à apporter chance et prospérité dans la maison.
Il est à la fois éphémère et éternellement recréé.
Chaque Kolam est unique.